Réhabilitation de l’hôpital de Tabligbo : Les DG de SCANTOGO, de WACEM et autorités de Yoto donnent les premiers coups de pioche

0

Bientôt un hôpital flambant neuf dans la ville de Tabligbo. Les travaux de réhabilitation de cet hôpital ont été lancés vendredi 6 mars par les directeurs généraux de SCANTOGO, de WACEM et les premières autorités de la préfecture de Yoto. 

Longtemps resté dans un état de délabrement, l’hôpital de la ville de Tabligbo fera peau neuve grâce à la Responsabilité Sociétale des Entreprises de SCANTTOGO filiale de la fondation HeidelbergCement et de WACEM (West Africa Cement). Avec cette ambition de réhabiliter cet hôpital, les populations verront une amélioration des soins de santé et des conditions de travail du personnel soignant. 

Vue partielle de l’assistance lors de la cérémonie


Cette amélioration touchera des services comme : l’admission, le laboratoire et la radiologie. Le coût total pour cette réhabilitation s’élève à 300 millions de FCFA et sera financé par les deux sociétés. Prévue pour durer deux ans, l’exécution de ce projet mobilisera par année la somme de 75 millions de la part de SACANTOGO et de WACEM soit un total de 150 millions par an. 


Notons qu’à travers ce projet, les directeurs généraux de SCANTOGO et de WACEM comptent accompagner le gouvernement dans la recherche permanente du bien-être des populations. Et aussi dans l’atteinte des objectifs de l’axe 3 du Plan National de Développement (PND). 

Table d’honneur lors de la cérémonie


Le Préfet de Yoto, Yawo Alibo a eu à saluer l’initiative qui s’inscrit dans l’amélioration des conditions de santé des populations. C’est le lieu pour lui de remercier les premiers responsables des deux sociétés minières pour leur action humanitaire. Pour un bon accompagnement de ce projet, il a lancé un appel aux maires de la commune Yoto 1, Yoto 2 et Yoto 3 à se joindre à SCANTTOGO et WACEM pour l’aboutissement de cet hôpital. Car dit-il, « c’est l’union qui fait la force ». 

J.E.



Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.