Alerte Covid 19/Gros risque de contamination à Lomé : « Novissi » crée des attroupements sauvages

0

Grand risque de contamination à Lomé. Le Système de transfert monétaire « Novissi » initié par le gouvernement pour aider financièrement la population dans ce moment de confinement partiel n’a visiblement que des avantages. L’on se rend compte depuis ce mardi matin qu’il risque d’être un facteur de propagation à grande échelle du Covid 19.


De quoi s’agit-il concrètement ? C’est des attroupements sauvages qu’on observe depuis ce matin devant les différentes agences de téléphonie mobile Togocel et moov. Un monde fou composé de jeunes, adultes, vieux et vielles. La plupart sont sans cache-nez, pas de lavage de mains, et le comble, ils sont collés l’un à l’autre, une chose contraire au un (1) mètre d’écart recommandé.

attroupement sauvage à l'agence Moov Adidogomé ce mardi


Un tour effectué au niveau de l’agence Togocel Atikoumé, Togocel Adidogomé nous fais comprendre que le Togo risque le pire si l’on ne fait rien. À l’agence Moov Adidogomé où nous avons chuté, c’est le comble, l’esplanade de l’agence remplis de monde jusqu’à déborder sur la route bitumée. Imaginons une seule personnes porteur du virus dans cette foule ? C’est tous les foyers de Lomé qui seront infectés.


Quelques-uns de ces personnes approchées, nous ont fait comprendre qu’ils sont là pour retirer leurs fonds « Novissi ». D’autres affirment être là pour réclamer les fonds, car ils ont réussi la souscription et on leur a envoyé le message de certification, mais les sous ne sont jamais disponibles sur leurs comptes. En tout cas les raisons diffèrent selon les personnes. Pour d’autres encore, leur comptes de transfert monétaire sont bloqués, mais ils ont fait la souscription à Novissi, et donc, ils sont là pour débloquer le compte pour pouvoir retirer les sous « Novissi ».


Voilà une solution qui vient créer un plus grand problème. De la nécessité pour les autorités de trouver vite une solution à ce fait qui risque d’accélérer la propagation du Virus dans le grand Lomé.

Stanislas


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.