Togo : Pasteur Edoh Komi appelle à éviter la politique de « casser pour casser »

0

Alors que d’autres élus se plaisent dans la démolition des objets dans leurs communes sous prétexte de désengorger les rues, l’adjoint au maire de la commune de Golfe 2, Pasteur Edoh Kossi Komi, trouve qu’il faut procéder autrement.


Dans l’une de ses publications sur sa page Facebook le samedi, il affirme qu’il y a des gens qui veulent les pousser en tant qu’élus locaux « à commettre des erreurs sur des présumés domaines publics ». C’est-à-dire à aller déguerpir ces occupants, démolir les constructions.


Une chose sur laquelle le pasteur n’est pas d’accord : « Tant qu’il n’y a pas de papier d’un domaine présumé d’utilité publique occupé par les tiers, nous n’engagerons aucune action de démolition ni de privation de droit de ces occupants », a-t-il écrit.


« Il y a lieu de savoir aussi que nous ne sommes pas élus pour seulement dégager et démolir, mais nous sommes élus pour mettre de l’ordre dans la justice et le droit », notifie-t-il.


Pour lui, tout doit se faire dans les règles de l’art, dans la bonne gouvernance. « D’ailleurs, nous avons déjà demandé à l’Etat les papiers sur nos domaines. Que les domaines publics dans notre commune soient immatriculés afin que nous puissions réellement les protéger », a-t-il expliqué à nos confrères d’icilome.

STANISLAS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.