Togo Terminal : l’Administration dénonce un « Mouvement d’humeur sans préavis », mais reste ouverte aux négociations

64

Les activités ont connu une perturbation au Port Autonome de Lomé dimanche et dans la matinée de lundi. Un mouvement d’humeur orchestré par un groupe de salarié de Togo Terminal qui dit protester contre une augmentation des salaires « non-conséquente ». Bien que l’affaire ai vite connu un dénouement hier lundi avec un retour à la normale, la Direction de Togo Terminal s’est prononcé ce mardi sur les contours de cette manifestation d’une partie de son personnel.


En effet, selon la Direction Générale de Togo Terminal, il a été décidé en fin d’année 2019 en accord avec les délégués syndicaux une augmentation des salaires. Cette revalorisation des rémunérations prend en compte les différentes catégories suivant les spécificités des postes.


A en croire la Direction, en janvier 2020, les primes de logement ont été revues à la hausse pour toutes les catégories. Au mois de Mai 2020, le processus de rallongement de la grille a été entamé avec un avancement de 3 échelons pour toutes les catégories.

LIRE AUSSI: Togo: ça grogne au Port autonome de Lomé ce lundi

LIRE AUSSI: Togo/Port autonome de Lomé : après la grogne, retour à la normale


En plus, “la Direction Générale de Togo Terminal soucieuse du bien-être de son personnel, dit également avoir enclenché le processus de revalorisation complète des salaires malgré la situation socioéconomique complexe liée à la crise sanitaire actuelle caractérisée par une baisse des activités dans tous les secteurs notamment portuaires”.


A la fin du mois de Juin, le salaire perçu a été augmenté avec un rappel de 5 mois, à compter de janvier 2020.


Ce sont là des efforts que la Direction de Togo Terminal mène pour s’assurer du bien-être de son personnel. Par conséquent, elle regrette cette tentative de blocage des activités portuaire malgré les efforts du gouvernement surtout en ce temps de crise sanitaire due à la pandémie au coronavirus.


La Direction dénonce cette manœuvre qu’elle juge non-conforme aux procédures légales, réglementaires et conventionnelles surtout qu’elle a été faite sans aucun préavis.


Charles Kokouvi Gafan et son équipe restent ouverts pour les négociations pour assurer une ambiance conviviale entre personnel et administration ainsi que le déroulement harmonieux du travail sur le site.

STANISLAS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.