Élection au CNO-Togo: BAYOR Kelani tente la fraude pour garder le fauteuil

275

Ça sent encore mauvais au comité national olympique togolais (CNOT). Une histoire de tripatouillage des statuts de l’organisation ronge le comité. Au cœur de l’intrigue, le président du comité Azad Kelani BAYOR.

Magouille, trucage, fraude, les mots sont assez faibles pour décrire ce qui se passe au sein du CNOT. Tout est parti d’un courrier adressé au président du CNO-TOGO et aux membres du comité exécutif. Dans le courrier, l’ancien Ministre Edjaide Bernard Walla, président de la Commission des lois et Règlements du CNO-TOGO, accuse deux membres du bureau, notamment le vice-président et le secrétaire général, de falsification des statuts et Règlements du CNO-TOGO.

LIRE AUSSI: Togo: déçu par ses collègues, Jean Kissi prend du recul

De quoi s’agit-il réellement ? Selon nos informations, il se fait que deux différents documents sur les statuts et Règlements du CNO Togo circulent. Sur l’un, jugé frauduleux, le logo du Comité Olympique comporte 4 anneaux au lieu de 5. Et c’est bizarrement le document que cautionne le président BAYOR. Ce ci laisse clairement croire que Mr BAYOR est dans des manœuvres pour briguer une fois de plus le fauteuil de président à l’encontre des vrais textes qui régissent l’organisation au plan national.
Sauf que son plan mal ficelé le met à nu et démasque ses manœuvres malsaines.

Et comme le dit-on souvent, un malheur n’arrive jamais seul. À part le manquement grave sur le logo du document « fraudé », Un autre fait vient noyer Kelani BAYOR et dévoile clairement l’ambition démesurée de l’homme à toujours conserver le fauteuil de président du CNOT. Il s’agit en effet d’un mail en provenance du Comité international olympique. Les statuts envoyés par le CIO sont en déphasage avec ceux brandis par M Bayor soutenu au départ par Edjaide Walla. Et Face à la vérité, le président de la commission des lois et Règlements a été obligé de faire un rétropédalage en se rangeant désormais du côté de la vérité.


Un autre courrier datant du 27 juillet laisse lire ceci : « vous conviendrez avec nous que compte tenu de ces trois éléments, notre méthodologie de travail ne tient plus et il faudrait une autre approche pour l’étude du dossier », une note de M. Edjaide Walla ajoute que « le document versé par le Premier vice-président mérite d’être pris en considération ». Il est donc clair que le président de la commission des lois et Règlements du CNO-TOGO a tourné la veste et a décidé de cautionner la fraude.

Sinon comment peut-on comprendre que celui la même qui, au nom de la vérité a prononcé des sanctions contre le vice-président et le secrétaire général sorte finalement de telles déclarations ?

C’est que des gens sont trempés pour servir le président Kelani Bayor dont on reconnait ces genres de magouille puisque l’homme a même fabriqué de faux documents à une étrangère pour participer à une compétition au nom du Togo en février 2018 en Corée. A la lumière de ce qui suit, il est clair que personne ni aucune autorité de ce pays ne se laissera distraire dans cette salade.

Stanislas A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.