Togo : voici le vibrant témoignage du ministre Affoh Atcha-Dedji, guéri du coronavirus

916

Depuis le premier cas de coronavirus au Togo à ce jour, beaucoup sont ceux qui pensent toujours que c’est de la fiction. Pour d’autres, c’est une manière pour le gouvernement d’avoir de l’aide financière de l’extérieur. D’autres, le voient carrément comme un argument politique du pouvoir contre les opposants. Tout ceci est faux, le Virus est bien réel, dit Affoh Atcha-Dedji, Ministre de l’enseignement primaire et secondaire. Infecté et guéri, le ministre a témoigné ce mercredi ses moments passés avec le virus. Une première et audacieuse action du ministre pour conscientiser toute la population sur la réalité sur mal.


Le ministre Affoh Atcha-Dedji a disparu du champ du radar depuis quelques semaines. Et pour cause, il a été atteint du coronavirus. le virus est terrible affirme le ministre après s’être sorti guéri.


« Je vous annonce et je vous confirme que j’ai été infecté par le virus. J’ai fait réellement la maladie avec les symptômes et je suis là pour dire à toutes mes compatriotes que le virus est bien là », déclare le ministre.


La grande question est comment cela est-elle arrivée au ministre, qui depuis le déclenchement du virus, est l’un des autorités qui sont rigoureux en ce qui concerne l’application des mesures barrières ?

Au ministre de répondre : « J’ai eu un “palu” que je traitai pendant 8 jours. Il m’est arrivé d’avoir de temps en temps des fractions de secondes de vertige. Après les 8 jours, j’ai senti un froid terrible qui sortait de l’ordinaire. Cela a continué les deux jours suivants. le troisième jour vers 18 h, alors que j’avais froid plus tôt vers 15 h, j’avais chaud au point où la climatisation ne suffisait pas pour me permettre d’arrêter de suer. J’avais besoin d’air, les signes devenaient un peu trop pour un “palu”. Et donc j’ai décidé d’appeler le coordonnateur Col Djibril, pour lui faire cas de ma situation, et j’ai demandé à faire un test ce covid 19. ce qui a été fait le lendemain matin et après ça je suis parti au bureau tout faible. J’ai reçu les résultats le lendemain avec la confirmation de la contamination ».


C’est ainsi que le ministre a été amené au CHU pour la prise en charge. Une trentaine de personnes a été aussi testée positifs et aussi comme cas contacts notamment sa femme, ses enfants, son petit-fils, son escorte, etc. Après des soins assimilés aux tests, nous tous on s’en sort guéris.


Après cette amère aventure le ministre interpelle la consciente des Togolais.

« Je dis à tout le monde surtout à ceux de ma région (NDLR : Tchamba) qui pensent le plus souvent que c’est du bluff, que le virus est bien là, d’en prendre conscience et respecter les mesures barrières », a-t-il martelé.


Il a également passé par ce témoignage pour rendre un grand hommage au personnel soignant en qui il reconnaît du professionnalisme.

« Le virus est là, mais vu le professionnalisme du comité scientifique de tout le personnel soignant et l’implication personnelle du Chef de l’État, le coronavirus est plus ou moins maîtrisé au Togo » a-t-il indiqué.


A ceux qui se foutent des mesures barrières et se dédouanent avec les croyances, le ministre affirme que :

« L’adage qui dit aides toi et le ciel t’aidera, doit nous amener à ne pas tomber dans le fatalisme. Il faut que nous-même nous prenions les précautions. Je ne peux pas affirmer aujourd’hui comment j’ai pu contracter le virus, malgré ma prudence, avec le respect de toutes les mesures, donc personnes n’est à l’abri et nous sommes exposés. C’est très important, le virus est là et on ne sait pas quand et comment le contracter » a-t-il insisté.


Il faut rappeler que le témoignage a eu lieu lors du point de presse hebdomadaire du comité de riposte qui a eu lieu ce mercredi 16 septembre à Lomé.

Stanislas A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.