Atakpamé : le mystère, c’est la rivière EKE

2 204

Le voile est enfin levé et la lumière est faite sur le mystère qui hante l’esprit de la population d’Atakpamé depuis des semaines. « Elle nous parle, préparons-nous à l’écouter ». De quoi s’agit-il ? C’est « EKE », la rivière qui traverse la ville d’Atakpamé d’est en ouest sur près de 10 kilomètres et alimentée par quatre affluents qui prennent leur source dans les collines voisines.


Mais pourquoi l’écouter ou qu’a-t-elle à dire ?


Aujourd’hui, la rivière est en révolte. Les pratiques malsaines et polluantes des habitants ont transformé le cours d’eau, jadis limpide, en un réceptacle d’ordures. Elle réclame d’entretien ou à être assainie.


Eké parle pour rappeler à la population l’importance de l’eau, et l’appelle à réparer le tort à lui causé par les pratiques malsaines afin de redevenir cette eau de vie de toujours. Cela, pour le bien de la population elle-même.


C’est une campagne de sensibilisation orchestrée par le Florence Yawa Kouigan, la maire de la ville d’Atakpamé, contre la pollution de l’environnement.

Stanislas A.

Lire aussi: Togo: le Gouvernement Klassou a encore 6 mois pour légiférer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.