Éducation : voici les 2 défis majeurs que le Ministre Kokoroko compte relever

680

Dans une semaine, les élèves vont reprendre le chemin de l’école. Mais en attendant, les enseignants, eux, font leur rentrée ce lundi 26 octobre. Cela leur permettra de se préparer et surtout prendre les dispositions idoines avant l’arrivée des apprenants. Le nouveau patron du ministère des enseignements primaire et secondaire débarque dans un milieu de défis. Pour lui, il y en a principalement deux à relever.


L’on doit pouvoir enseigner autrement, martèle le ministre des enseignements primaires et secondaires. La pandémie au coronavirus oblige également. Les enseignants doivent donc adopter une nouvelle manière d’enseigner qui tiendra nécessairement compte de la gestion du Covid-19.


Des formations sont annoncées à cet effet et ça sera l’affaire de l’Institut national des sciences de l’éducation (Inse), à l’endroit de formateurs qui iront à leur tour partager avec leurs collègues, annonce le ministre en charge du secteur Dodji Kokoroko.


Des dispositifs de prévention et des accessoires seront installés au niveau des établissements scolaires et des réflexions sont en cours, afin de voir comment les pouvoirs publics pourront voler au secour des plus vulnérables en les dotant de masques de protection.


La stratégie de double flux est aussi envisagée pour éviter le regrouper des effectifs importants dans les salles.


Beaucoup doutent sur l’effectivité de cette rentrée scolaire prévue pour le 02 novembre, mais au niveau du gouvernement l’effectivité n’est pas à remettre en cause, l’on pense plutôt aux dispositions à prendre pour assurer une reprise des classes sécurisée. Le ministre Dodji Kokoroko quant à lui, invite les uns et les autres à être cohérents et réalistes.


Selon lui, son département à dans sa feuille de route, deux axes majeurs, il s’agit de l’amélioration de la qualité de l’enseignement et la construction des bâtiments scolaires.

Stanislas A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.