Les députés du Parlement de la CEDEAO à l’école des nouveaux mécanismes de renforcement des prérogatives de leur institution

0

Lopinion (30/09/2022) La Capitale Lomé accueille depuis jeudi 29 septembre 2022, les travaux d’un séminaire des parlementaires de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Deux jours de rencontre dédiée au renforcement des prérogatives du parlement dans le cadre de la restructuration de la Commission de la CEDEAO tel qu’inscrit dans l’acte additionnel de l’institution communautaire.

Les travaux sont présidés par le président du parlement de la CEDEAO, Dr. Sidie Mohamed Tunis en présence de Ibrahima Mémounatou, 3è vice-présidente du parlement de la CEDEAO.

« Ce séminaire devrait permettre aux parlementaires de mieux comprendre l’étendue de leurs prérogatives renforcées et de s’en approprier pleinement. Ce séminaire devrait également permettre aux députés d’être suffisamment informés des réformes institutionnelles en cours dans le système de la CEDEAO, en particulier au sein de la Commission de la CEDEAO, et de la manière dont elles affectent directement leur travail », a indiqué Dr. Sidie Mohamed Tunis dans son discours d’ouverture.

« Le séminaire nous servira également de forum pour réfléchir profondément sur les moyens de consolider notre relation dans le cadre institutionnel de la CEDEAO » aussi, a-t-il indiqué.

La délégation togolaise espère que ce séminaire sera un moment de comprendre et de contribuer et d’améliorer le fonctionnement des institutions.

« Dans ce contexte de crises multiformes, notre pays et notre communauté continuent de déployer tous leurs efforts pour avancer et faire face aux défis de l’heure. Qu’il me soit permis, de saisir cette occasion pour exprimer ma gratitude au président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé et lui rendre un hommage mérité pour son leadership remarquable au sein de notre communauté. La représentation communautaire s’engage à travers ledit séminaire à contribuer à l’amélioration de la gouvernance de nos institutions communautaires. Je reste persuadé que ce moment sera un carrefour d’échanges authentiques et vrais fondés sur le désir et la passion réelle de comprendre, de contribuer et d’améliorer le fonctionnement de nos institutions », a précisé le député Patrick Bolouvi, membre de la délégation togolaise au parlement de la CEDEAO.

Ce séminaire, rappelons-le, sera suivi de la deuxième session extraordinaire de l’année 2022, le 3 octobre avec en toile de fond, l’examen et l’adoption des prévisions budgétaires annuelles 2023 du parlement conformément aux dispositions de l’article 27 de l’Acte additionnel relatif au renforcement des prérogatives du parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.