Le SMPDD lance un programme pour faciliter la réinsertion des enfants en conflit avec la loi

0

Les enfants en conflit avec la loi et en gardés dans les brigades pour mineurs auront désormais une réinsertion plus facile dans la société. Un programme a été lancé en ce sens ce mardi 22 novembre à Lomé par l’Association Solidarité Mondiale pour les Personnes démunies et les Détenus (SMPDD). La cérémonie de lancement a été effectuée au centre de réinsertion des enfants en conflits avec la loi à Lomé en Présence du Ministre de la Justice, Pius Agbetomé.  

Il s’agit d’un programme de réinsertion parfaite des enfants en conflit avec la loi dans des cellules familiale. Il consistera à étudier et à évaluer chaque enfant placé au centre d’accès au droit et à la justice pour enfants, connaître les difficultés de chaque enfant afin de savoir quelle solution adéquate apporter individuellement à eux tous pour qu’ils soient effectivement insérés.

Le Centre va s’atteler à l’accompagnement et à l’appui à l’éducation des enfants. Certains d’entre eux bénéficient encore du soutien parental contrairement à d’autres. . Le projet, selon Agloh Enyonam (Chargée de projet), va permettre une médiation entre les enfants qui rencontrent des difficultés et leurs parents pour une bonne réinsertion au sein de la société. Pour les enfants sans parents, il consistera à leur trouver une famille d’accueil.

Ces derniers, sans entourage familial, bénéficieront d’une maison de réinsertion. Ils y passeront un certain temps avant de trouver des familles d’accueil. Ils y seront accompagnés psychologiquement et seront préparés à intégrer des familles.

L’idée selon Mme Agloh, « est d’éviter qu’au sortir des centres de détention, ces enfants ne se retrouvent plus dans la rue au risque de tomber dans les travers, mais de bien intégrer la société et construire leur vie » 

Une fois les intégrés, rassure Mme Agloh, le projet apportera son soutien moral et financier aux familles d’accueils au bénéfice des enfants. Une formation est aussi prévue pour les familles d’accueil afin de faciliter l’intégration des enfants.

Le projet a reçu l’approbation et le soutien du gouvernement. Pour le ministre de la Justice Pius Agbetomé, ces enfants, pour la plupart se retrouvent dans cette situation parce qu’ils sont victimes de la société dans laquelle ils sont. Il a donc salué l’initiative du SMPDD au profit des enfants en conflit avec la loi et a annoncé le soutien du gouvernement à ce projet.  

«Un seul arbre ne fait pas la forêt, ensemble nous allons travailler avec le SMPDD pour arriver au résultat final», a indiqué le ministre.

Stanislas A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.