2e Edition AFIS : Enjeux et défis à relever

0

La deuxième édition du Sommet sur l’industrie Financière en Afrique (AFIS) a été lancée ce lundi 28 novembre 2022 à Lomé. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbe avec la présence des membres du gouvernement, du Directeur général de jeune Afrique média groupe Amir Ben YAHMED, de la Directrice d’AFIS, Ramatoulaye Goudiaby et des responsables d’institutions venus de plusieurs pays.

La rencontre unique en Afrique et première en mode présentiel et virtuel regroupe pendant deux jours les acteurs du monde de l’industrie financière d’Afrique et d’ailleurs.

L’AFIS est un événement de l’industrie financière d’Afrique, ou mieux, une plateforme de dialogue public-privé qui a pour vocation à répondre à quatre enjeux.

Il s’agit notamment en premier lieu de contribuer au développement financier africain et mondial ; deuxièmement, de placer l’industrie financière au cœur de la réussite du projet de la ZLECAF, troisièmes, de doper l’inclusion financière et d’assurer un financement durable des économies et enfin, donner une voix à l’industrie financière lors des débats sur la réglementation internationale.

Selon la Directrice d’AFIS, l’industrie africaine a démontré régulièrement sa capacité à résister aux chocs exogènes. Cependant, elle doit être prête, affirme-t-elle, à faire face aux pressions sur sa rentabilité et sur la liquidité, et elle doit être prête à faire face aux pressions sur sa solvabilité et être capable de générer du capital en interne. Autant de défis sur lesquels les participants auront à plancher durant les deux jours.

« AFIZ fera en sorte que les conclusions des travaux, initient des transformations durables et concrètes afin que l’industrie financière africaine soit encore plus résiliente et plus compétitive à l’échelle internationale » a rassuré madame Ramatoulaye Goudiaby. 

Stanislas AZIATO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.