Education : Le Togo va exploiter EGRA/EGMA pour corriger les lacunes des élèves

0

Le Togo va évaluer les compétences fondamentales des élèves en lecture et en mathématique. Un atelier est ouvert à cet effet ce mercredi 29 novembre 2023 pour former des administrateurs pouvant collecter des données pour la réalisation de cette évaluation. Il s’agit en fait du Projet d’Amélioration de la Qualité et de l’Equité de l’Éducation de Base (PAQEEB), piloté par le ministère des enseignements primaire, secondaires et Technique (MEPST).

Issus de différents secteurs d’activités, les administrateurs sont près de 200 personnes à prendre part à cet atelier de formation.

L’objectif de cet atelier, c’est de former « des administrateurs des instruments d’évaluation des compétences fondamentales dans l’enseignement primaire sur les élèves de CP2 en lecture (EGRA) et en mathématique (EGMA), dans le cadre de la mise en place d’un Système National d’Evaluation de l’apprentissage fonctionnel et opérationnel », a laissé entendre Mme KEBINA Pyahalo, Responsable de l’Equipe Nationale d’Evaluation des Acquis Scolaires (ENEAS) au niveau du MEPST.

Vue partielle de la salle de formation

L’outil EGRA/EGMA pour évaluer les compétences acquises des élèves

Durant 6 jours les administrateurs seront édifiés sur l’outil EGRA/EGMA (Early Grade Reading Assessment [EGRA] et Early Grade Mathematics Assessment [EGMA]).

EGRA/EGMA, selon l’expert en expert en évaluation des acquis scolaires et les performances des systèmes éducatifs, SIMBOU Atabanam, est un outil de mesure en évaluation des apprentissages des élèves, et qui cible les compétences de base en lecture et en mathématique.

L’outil, dit-il, c’est « d’identifier très tôt les lacunes des élèves dans ces domaines de bases, ce qui permettra au système éducatif d’apporter l’encadrement nécessaire aux enfants dès le bas âges ».

Clémence pour Loïc Lawson et Anani Sossou 

Après leur formation, les administrateurs auront donc à collecter des données auprès d’un échantillon de 265 écoles pour permettre au système éducatif de préparer les réformes dans le domaine de la formation des enseignants, dans le domaine de la supervision, dans le domaine du pilotage de la qualité du système éducatif, et aussi élaborer les nouveau manuels d’apprentissage des élèves et dans la mesure du possible, revisiter le curricula national qui permet de former les enfants.

Rappelons que le projet PAQEEB est financé par le Partenariat Mondial pour l’Éducation (PME) et l’Association Internationale de Développement (IDA) pour appuyer la mise en œuvre du Plan Sectoriel pour l’Éducation (PSE) élaboré pour la période 2020-2030.

L’évaluation proprement dite se déroulera du 6 au 22 décembre 2023 dans 265 écoles sur les 7 régions éducatives. 

Stanislas A.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.