Avé : comment le MEJ favorise la résilience des familles

0

Le Mouvement pour l’Epanouissement des Jeunes (MEJ) a tenu dimanche 4 février dernier deux grandes rencontres dans l’Avé. La première était à Bakakopé (localité située dans le canton de Tovégan) et la seconde à Ando Yoto (dans le canton d’Ando).

L’objectif était principalement de sensibiliser les populations sur les moyens d’accès au système de mécanisation agricole et aux moyens de financement mise en place par le gouvernement en faveur des femmes rurales surtout.

À ces deux rencontres, étaient présentes, des personnes venues entre autres de Ando YotoAkpuivé, d’Atité-Kopé et d’Ando Xlekpui.

Concrètement, la rencontre était une aubaine pour Ghislain DZOKPE, Président du MEJ et son équipe d’amener les femmes à se constituer en groupements pour bénéficier des différents mécanismes instaurés par le gouvernement.

« Il s’agissait pour nous d’amener les populations surtout les femmes à se constituer en groupement social et agricole pour profiter et bénéficier des équipements mécanisés, l’appui financier de l’Etat pour afin de développer leurs activités génératrices de revenus », a confié le président du MEJ à Lopinion.

Avé : comment le MEJ favorise la résilience des familles
MEJ en sensibilisation

Favoriser la résilience des familles

L’idée au finish, à en croire le Président du MEJ, Monsieur Dzokpé, c’est de favoriser la croissance, le bien-être et la résilience des familles et des communautés de l’Avé

La population a également été sensibilisée sur la gestion des ordures, le reboisement, l’éducation des enfants, le développement, la paix et la cohésion sociale.

Rappelons que la rencontre a été possible grâce à Auguste DOGBO, cadre de la préfecture de l’Avé. 

Stanislas AZIATO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.