Culture/Master Class : Ouverture des travaux ce jour

0

Ce lundi 22 avril 2024, s’ouvre la deuxième édition du Master Class, réunissant les artistes de la musique togolaise. Initié par la Fédération Togolaise de Musique (FTM) en partenariat avec Togo Créatif, le bienfondé de ce projet a été en amont expliqué aux acteurs de la musique togolaise. C’était le lundi 15 avril à l’espace culturelle Miva à Lomé.

Ce projet qui va durer jusqu’au 09 mai 2024, s’inscrit dans la continuité de la résidence artistique de 30 jours organisée en juillet 2021 par la Fédération Togolaise de Musique, ayant permis l’émergence de nombreux talents musicaux togolais sur la scène internationale. Au Togo, nombreux sont les artistes qui émergent et qui fournissent des efforts pour en arriver au sommet. Mais le constat qui est fait sur le terrain, est qu’un problème de composition musicale et d’arrangement se pose sur le terrain. Ce qui fait réfléchir par rapport au devenir de la musique togolaise. Raison pour laquelle la FTM a jugé bon d’organiser cette deuxième édition pour approfondir les connaissances et permettre à ce que les artistes togolais soient bien outillés et arrivent à se vendre et à vendre valablement leur produit ainsi que la culture togolaise sur le plan national et international.

Pour l’occasion, les participants auront à analyser en profondeur les éléments caractéristiques de la musique togolaise, des rythmes envoûtants aux mélodies envoûtantes, en passant par les harmonies riches et des instruments traditionnels uniques. Ils auront également à explorer les possibilités de fusion entre la musique togolaise et d’autres genres musicaux internationaux, tels que le jazz, le funk, le reggae, la musique urbaine etc.

Pour Peter Solo le promoteur de ce projet, l’initiative permettra aux artistes de profiter de la gamme vodou pour faire de belle composition musicale. Car pour lui, ils n’ont que la culture vodou qui pourra faire représenter le pays à l’international. C’est une culture selon lui, qui prône la tolérance, la paix et l’amour. Mais il a fait comprendre aux uns et aux autres que ce projet ne demande pas aux gens d’adorer le vodou, plutôt connaître sa culture pour pouvoir la vendre à l’international. Ainsi donc le président de la FTM Ariel Dassanou a invité tous les musiciens Togolais à saisir cette opportunité exceptionnelle pour mieux parfaire leurs compétences et explorer de nouveaux horizons dans le monde de la musique.
Elom

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.